Les députés francophones priés...de ne pas trop travailler

17/03/16 à 13:56 - Mise à jour à 13:56

Source: Le Vif/l'express

L'anecdote ravira les régionalistes, toujours plus enclins à dénier à la Fédération Wallonie-Bruxelles et à ses institutions toute utilité.

Les députés francophones priés...de ne pas trop travailler

Le parlement bruxellois © Belga

Les députés francophones ont, la semaine dernière, été invités à...ne pas (trop) déposer de questions ou d'interpellations lors des deux prochaines séances de la commission "Sport" du Parlement, les 21 mars et 18 avril prochains.

Les raisons ? La première verra cinq auditions relatives au sport féminin, ce qui repousserait le "question time" à 17h 30, voire 18 h, donc semble-t-il beaucoup trop tard, et la seconde ne pourra durer qu'une petite heure, suivie qu'elle sera par une commission conjointe avec la commission "Sport" de la COCOF. "No Sport", disait Winston Churchill. Etait-il régionaliste wallon ?

En savoir plus sur:

Nos partenaires