Les dentistes spécialisés dans l'identification de victimes attendent leur salaire

19/04/16 à 10:00 - Mise à jour à 10:00

Source: Belga

(Belga) Le dentiste Eddy De Valck, souvent sollicité comme expert au sein d'une équipe d'identification de victimes d'une catastrophe, doit souvent attendre plusieurs années avant d'être rétribué pour son travail par les autorités. "Si les paiements se font encore attendre, j'irai au tribunal", confie-t-il aux journaux de Mediahuis mardi.

Les dentistes spécialisés dans l'identification de victimes attendent leur salaire

Les dentistes spécialisés dans l'identification de victimes attendent leur salaire © BELGA

"Depuis des années, le Fédéral ne parvient pas à nous payer pour notre travail. Dans le meilleur des cas, l'argent nous arrive avec un énorme retard. En janvier, j'ai ainsi été payé pour une mission effectuée après l'accident d'un avion de loisirs à Namur, il y a trois ans", explique le spécialiste. Une intervention dans le cadre d'une mission étrangère semble la plus problématique. M. De Valck attend toujours d'être indemnisé pour son travail mené après l'accident de car de Sierre en 2012. Le ministre fédéral de la Justice, Koen Geens, a établi une comptabilité centrale en janvier 2015, notamment pour effacer l'arriéré de paiement des experts judiciaires. "La Justice a déboursé l'an dernier 144,7 millions d'euros en frais judiciaires, soit le double du budget initialement prévu. Et cela s'explique par la volonté de résorber l'arriéré des années passées", précise-t-on au cabinet du ministre. (Belga)

Nos partenaires