Les demandeurs d'asile ont 90% de chances de plus de trouver un boulot en Flandre

22/01/15 à 15:40 - Mise à jour à 15:39

Source: Knack

Une grande étude demandée par le Centre fédéral Migration et réalisée auprès de 70.000 demandeurs d'asile arrivés en Belgique entre 2000 et 2010 démontre que ceux qui s'installent en Flandre ont 90% de chances de plus de trouver du travail.

Les demandeurs d'asile ont 90% de chances de plus de trouver un boulot en Flandre

© Belga

Selon une information relayée par le quotidien De Morgen, un quart des 70.000 réfugiés interrogés sont au travail. En Flandre, les nouveaux venus ont presque deux fois plus de possibilités de trouver un travail qu'en Wallonie.

On savait déjà que les migrants non européens, venus en Belgique dans le cadre d'un regroupement familial par exemple, trouvaient plus facilement du travail en Flandre qu'à Bruxelles et en Wallonie. Il s'avère maintenant que c'est également le cas pour les réfugiés et les demandeurs d'asile.

Une politique d'intégration différente

Les circonstances économiques sont nettement plus favorables au nord du pays et la région est plus urbanisée, ce qui facilite la recherche d'un travail. Selon l'auteur Johan Wets (KuLeuven), il ne s'agit pas de la seule explication. Wets et Andrea Rea (ULB), qui a également collaboré à l'étude, pointent aussi les différences en politique d'intégration.

En Flandre, le parcours d'intégration, comprenant un cours d'orientation sociale et des leçons de néerlandais, est en effet obligatoire depuis 2004. Côté francophone, l'offre facultative n'est disponible que depuis 2009.

En savoir plus sur:

Nos partenaires