Les demandes wallonnes au Premier ministre luxembourgeois

11/03/15 à 17:35 - Mise à jour à 17:35

Source: Belga

Le président du parlement wallon André Antoine et les chefs de groupes politiques ont formulé plusieurs demandes au Premier ministre luxembourgeois, notamment en matière de mobilité et de comptabilité, alors que Xavier Bettel est appelé à présider au second semestre 2015 le Conseil de l'Union européenne.

Les demandes wallonnes au Premier ministre luxembourgeois

© Belga

"L'Europe doit faire la part des choses entre la maîtrise légitime de l'endettement (public) et le financement des investissements", a martelé M. Antoine, alors que les Régions belges voient leur capacité d'investissement grevée par les nouvelles règles comptables européennes. Il a jugé cet état de fait d'autant plus inacceptable que les règles comptables des entreprises privées leur permettent d'amortir leurs investissements, ce qui est refusé aux pouvoirs publics.

Pierre-Yves Jeholet (MR) a loué plusieurs réformes de Xavier Bettel en matière de renouveau de la démocratie, et notamment sur les cultes. "Voilà des idées de débat pour ce parlement".

Il a appelé à avancer dans la résolution des problèmes de mobilité et dans la collaboration commerciale entre les PME des deux pays. L'achat de terrains agricoles ou les soins de santé en région frontalière figurent aussi parmi ses préoccupations.

Christophe Collignon (PS) a pour sa part insisté auprès du futur président du Conseil de l'UE pour le développement d'une Europe sociale. Il a loué la capacité de M. Bettel à "bousculer les codes", voyant en lui un "libéral progressiste".

"Les réformes initiées au Luxembourg sont impressionnantes, notamment concernant les liens entre l'église et l'Etat, on devra peut-être initier de telles réformes pas à pas".

Pour Dimitri Fourny (cdH), il convient de lever tous les obstacles réglementaires en termes de formation entre entreprises entre les deux pays, ainsi que pour la reconnaissance des diplômes.

Il a appelé à développer l'enseignement des langues - dont le luxembourgeois - dans une perspective d'emploi, ainsi que l'accueil de la petite enfance. Enfin, Stéphane Hazée (Ecolo) a dit apprécier les propos "décapants" de Xavier Bettel en matière de renouveau démocratique ou de nucléaire, louant sa capacité à mener des réformes en un temps très court.

La fiscalité reste cependant à harmoniser au niveau européen pour éviter une concurrence effrénée entre Etat, a-t-il lancé au chef du gouvernement luxembourgeois, sans toutefois nier le rôle de la Belgique dans le dumping fiscal.

En savoir plus sur:

Nos partenaires