Les déchets nucléaires compactés en France vont revenir en Belgique

09/06/10 à 14:53 - Mise à jour à 14:53

Source: Le Vif

Les déchets nucléaires belges traités en France pour être compactés seront de retour en Belgique d'ici 2013. Ils ont été vitrifiés dans une usine de La Hague.

Les déchets nucléaires compactés en France vont revenir en Belgique

© Belga

"Conformément aux engagements contractuels entre les parties concernées et aux autorisations octroyées, les préparatifs en vue du premier transport depuis la France vers la Belgique de déchets radioactifs compactés, sont en cours", informe l'AFCN, l'Agence fédérale du contrôle nucléaire. Ces déchets avaient été envoyés en France pour subir un retraitement des combustibles nucléaires usés.

La grande majorité des déchets radioactifs produits en Belgique est en fait traitée dans les installations de Belgoprocess à Dessel, sur le site où ils seront entreposés provisoirement en attendant qu'une décision soit prise en ce qui concerne leur gestion à long terme, c'est-à-dire le dépôt final. Le reste est envoyé dans l'usine Cogema à La Hague en France, car il s'agit de déchets liquides hautement radioactifs. "Ces déchets seront vitrifiés, c'est-à-dire qu'ils sont mélangés à un verre spécial en fusion (un verre borosilicate) et coulés dans des emballages cylindriques en acier inoxydable où ils se solidifient en un produit homogène dans la structure duquel sont immobilisées les substances radioactives", peut-on lire sur le site internet d'ONDRAF, l'Organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies. Le but des opérations : concentrer la radioactivité afin de réduire le volume des matières et les confiner dans des colis aptes à être manipulés et entreposés. Cette étape réalisée, les déchets peuvent revenir.

Selon le planning actuel, les déchets compactés reviendront au cours de la période 2010-2013. Au total, neuf transports seront nécessaires pour rapatrier ces déchets. Chaque transport consistera en deux emballages, chacun chargé de 24 conteneurs de déchets compactés. Quarante-huit conteneurs en tout reviendront donc en Belgique par transport. Toutes les dispositions sont prises afin que les emballages de transport puissent arriver en gare de Mol en toute sécurité, précise-t-on dans un communiqué. Ensuite, les emballages seront transférés sur un camion pour être transportés par route vers le site de Belgoprocess. "Les parties concernées mettent tout en oeuvre pour que les opérations de retour se déroulent dans des conditions optimales de sûreté, comme c'était le cas pour les quatorze transports de déchets vitrifiés hautement radioactifs déjà effectués", assure-t-on.

LeVif.be avec Belga

Nos partenaires