Les crémations brûlent la politesse aux enterrements

27/10/12 à 10:48 - Mise à jour à 10:48

Source: Le Vif

Selon la fédération nationale des entrepreneurs de pompes funèbres, le nombre de crémations va dépasser pour la première fois en Belgique celui des enterrements.

Les crémations brûlent la politesse aux enterrements

© Thinkstock

L'an dernier, il y a eu 51.972 crémations dans notre pays, le type de formule choisi dans 48,75% des cérémonies de funérailles. Cette année, le cap des 50% sera franchi pour la première fois, indiquent ce samedi les quotidiens Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg. Des données qui correspondent à celles mentionnées par les journaux de Sudpresse qui parlent de 1.000 crémations en plus chaque année, celles-ci représentant désormais la moitié du nombre total des funérailles.

"Nous estimons que le nombre de crémations représentera de 51 à 52% des cérémonies de funérailles", affirme Johan Dexters, président de la fédération nationale des entrepreneurs de pompes funèbres. Dans ces chiffres, il tient compte également des centaines de crémations ayant lieu à la frontière belgo-néerlandaise.

On constate des différences entre régions et un décalage important entre milieu urbain et campagne. En ville, les crémations constituent facilement 80% des cérémonies de funérailles.

Les explications de la hausse du nombre de crémations résident notamment dans la diminution de la fréquentation des églises et dans la disparition du tabou qu'elles représentaient.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires