Les coûts d'hospitalisation augmentent

18/12/12 à 06:23 - Mise à jour à 06:23

Source: Le Vif

Pour le Centre Fédéral d'Expertise (KCE) le financement actuel "manque de cohérence, de transparence et d'efficience" .

Les coûts d'hospitalisation augmentent

© Thinkstock

Entre 2004 et 2010, les dépenses en hospitalisation de jour ont augmenté en moyenne de 4,5% par an, passant de 307 à près de 400 millions d'euros. Cette hausse n'a pas été compensée par une diminution des coûts d'hospitalisation classique, qui ont augmenté sur la même période de 4% par an, de 3,82 à 4,85 milliards d'euros, indique mardi le Centre Fédéral d'Expertise (KCE) dans un communiqué.

Le KCE a examiné la situation de l'hospitalisation de jour en Belgique à la demande de l'INAMI et des mutualités chrétiennes et socialistes. Entre 2004 et 2010, le nombre d'hospitalisations de jour a augmenté de 53%. Selon le KCE, certaines interventions effectuées désormais en hôpital de jour (réparation de l'hernie inguinale, chirurgie des varices, ablation des amygdales, etc) ont certes eu pour conséquence une diminution des hospitalisations classiques. Mais les chercheurs ont aussi relevé une augmentation de certaines interventions en hospitalisation de jour non compensée par une diminution correspondante en hospitalisation classique. "Les raisons en sont variées, mais dans certains cas, cela semble provenir d'une modification du financement. Il s'agit entre autres de la chirurgie du cristallin, la chirurgie dentaire, la circoncision, la fragmentation des calculs rénaux et l'ablation de l'endomètre", note le KCE. Pour ce dernier, l'une des raisons de la non-compensation est que le financement actuel "manque de cohérence, de transparence et d'efficience". Le KCE plaide donc pour un passage à un financement forfaitaire en fonction de la nature de la pathologie traitée. "Mais avant de réformer le financement, un plan global pour soutenir l'extension de l'hospitalisation de jour doit être établi, incluant des objectifs précis."

Avec Belga

Nos partenaires