Les contrôles de sécurité créent des files monstres vers Brussels Airport

11/04/16 à 11:02 - Mise à jour à 12:25

Source: Le Vif

Avec la reprise progressive des activités à Brussels Airport, la situation est difficile sur la route d'accès au terminal ce lundi matin. Des embouteillages se sont formés dès 06h30 sur la A201, qui relie le ring de Bruxelles à l'aéroport, se répercutant sur le ring peu avant 09h00, rapporte le centre flamand du trafic. En cause: les nouvelles mesures de sécurité mises en place suite aux attentats du 22 mars.

Les contrôles de sécurité créent des files monstres vers Brussels Airport

Des passagers rejoingnent l'aéroport à pied, traînant leur valise. © twitter/ Philippe Lawson

Ce matin, un certain chaos règne aux abords de l'aéroport de Zaventem où les activités ont repris progressivement depuis la semaine dernière. Les nouvelles mesures de sécurité provoquent d'importantes files de voitures. Chaque véhicule est filtré par les forces de l'ordre. Vu les longues files d'attente, les passagers des taxis sortent des véhicules pour rejoindre l'aéroport à pied, traînant leur valise. Les automobilistes qui se rendent à l'aéroport "perdent beaucoup de temps", commente le centre flamand du trafic, d'autant que d'autres files se forment sur le ring extérieur.

De plus, le nouveau parcours d'accès au hall de départ temporaire qui se trouve au niveau de la station de bus (niveau 0) n'est pas aisé. Les personnes déposant ou venant rechercher des passagers sont dirigées dans les parkings, improvisés en nouvelle zone "Kiss and Ride" avec un accès limité d'une dizaine de minutes. Il n'est pas possible d'accompagner les passagers jusqu'au check-in. Les accompagnants sont tenus de rester dans le parking P1. Même topo pour venir rechercher quelqu'un en voiture, qui n'est possible que dans le parking P2. (Plus d'infos ici). Dans l'aéroport même, la circulation des passagers vers les portes d'embarquement reste toutefois inchangée.

Ce nouveau chemin d'accès mis en place à la hâte après les attentats est fortement critiqué par les vogayeurs ce matin sur les réseaux sociaux. Il ne semble pas être adapété au flux important de passagers attendus ces prochains jours.

"Une armada de policiers et de militaires sur la route d'accès de l'aéroport faitt passer les voitures au compte-goutte mais ne vérifient rien dans les véhicules et ne donne aucune indication, le trajet pour atteindre la zone des départs et des arrivées est très mal indiqué. Personne n'informe où il faut concrêtement se diriger", commente ce couple de retraités en partance pour Madrid. Dans le parking de délestage, peu adapté à une circulation fluide, les files augmentent également avec des dizaines de véhicules déversant leur flot de passagers. Des groupes de voyageurs se forment au niveau des ascenceurs.

"Ces contrôles sont menés par la police sous sa responsabilité", indique de son côté Brussels Airport, ne souhaitant pas commenter davantage la situation. Les autorités aéroportuaires précisent néanmoins sur leur site internet que l'ensemble des véhicules et leurs passagers sont contrôlés sur la route d'accès au site de l'aéroport.

Une situation chaotique qui avec la fin des vacances scolaires et la reprise progressive des activités de l'aéroport de Bruxelles en cours depuis la semaine dernière ne va pas aller en s'améliorant. Vendredi dernier, 348 vols aller-retour étaient prévus, samedi, 280 et dimanche, 364 vols. Ce lundi, il y a 448 vols aller-retour au programme. Et à partir de mardi, environ 450 des 600 vols aller-retour prévus chaque jour seront assurés, soit près de trois quarts des vols, et ce, jusqu'à nouvel ordre, a annoncé en fin de semaine dernière une porte-parole de l'aéroport de Bruxelles. "Pour le nombre de passagers, c'est encore difficile à estimer parce que cela dépend du type d'avion et nous ne disposons pas encore de toutes les informations de la part des compagnies aériennes", explique-t-elle. La compagnie Brussels Airlines, qui vole à nouveau depuis Zaventem, conseille à ses voyageurs d'arriver à l'aéroport au moins trois heures avant le départ de leur vol.

De plus, la gare qui se situe en dessous de l'aéroport n'est pas encore rouverte, forçant de nombreux voyageurs à prendre leur véhicule pour rallier l'aéroport. Des trains y repassent mais sans s'y arrêter. Les lignes de bus 12 et 21, qui relient le centre de Bruxelles à Brussels Aiport, ont, pour leur part, été remises en service jeudi matin, a annoncé la Stib.

Brussels Airport avait dû fermer ses portes à la suite de l'attentat perpétré dans son hall des départs le 22 mars et n'avait pu rouvrir, de manière partielle, que le 3 avril.

Les trains repassent par l'aéroport mais sans faire d'arrêt

Le train IC 08 (Anvers-Malines-Aéroport-Louvain-Aarschot-Hasselt) est repassé dès samedi par l'aéroport de Bruxelles-National mais sans faire d'arrêt tandis que les trains IC 35 (Amsterdam-Schiphol Airport-La Haye-Roosendaal-Anvers-Malines-Aéroport-Bruxelles) et IC 29 (La Panne-Lichtervelde-Gand-Alost-Bruxelles-Aéroport-Louvain-Landen) le contourneront, a indiqué vendredi la SNCB dans un communiqué.

A partir de lundi, les trains IC 17 (Dinant-Namur-Ottignies-Etterbeek-Bruxelles-Bordet-Aéroport) et 27 (Charleroi-Nivelles-Braine-l'Alleud-Etterbeek-Bruxelles-Bordet-Aéroport) qui étaient jusqu'à présent déviés vers Schaerbeek seront désormais limités à Bordet, précise la SNCB.

Depuis les attentats du 22 mars, la gare de Brussels Airport Zaventem n'est en effet plus desservie par les trains et la situation restera inchangée, soulignent les chemins de fer, tant qu'une solution qui réponde tant aux contraintes de sécurité qu'aux contraintes d'exploitation ferroviaire n'a pas été trouvée.

La SNCB rappelle également que le terminus des trains dont la dernière gare était l'aéroport a été arrêté une gare plus tôt depuis le 22 mars. Le train IC 06 reliant Braine-le-Comte à l'aéroport est ainsi limité à Bruxelles-Nord tandis que le train IC 06 Tournai-Aéroport ne va pas plus loin que Zaventem (village), le train IC 23 Ostende-Aéroport est limité pour sa part à Bruxelles-Nord de même que le train IC 23 Bruges-Aéroport.

Nos partenaires