Les contours du futur cours de philosophie et citoyenneté un peu moins flous

07/03/16 à 21:10 - Mise à jour à 21:09

Source: Belga

A moins de six mois de son entrée en vigueur, le nouveau cours de philosophie et de citoyenneté programmé dans l'ensemble de l'enseignement officiel prend doucement forme.

Les contours du futur cours de philosophie et citoyenneté un peu moins flous

© istock

La commission Education du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a longuement auditionné lundi après-midi les deux présidents des groupes de travail chargés par la ministre de l'Education d'élaborer la liste des compétences que les élèves devront acquérir dans le cadre de ce nouveau cours qui débutera dès septembre 2016 dans tout le primaire, et un an plus tard dans le secondaire.

Si ces référentiels sont encore en phase d'élaboration pour le secondaire, ceux du primaire sont bouclés. Dix compétences précises réunies dans quatre chapitres ont ainsi été identifiées, lesquelles seront travaillées de la 1re jusqu'à la 6e primaire, et ce tant les écoles de la Fédération (ex-Etat), que celles relevant des provinces et communes.

"Cet enseignement sera construit de manière spiralaire, c'est-à-dire que les élèves reviendront sur leur sujet (année après année), mais en élargissant à chaque fois le champ de travail", a détaillé lundi Laurent de Briey, président du groupe de travail pour le primaire, devant les députés.

Selon les conclusions de ce groupe d'experts, les élèves de primaire devront ainsi développer tout au long de ce cycle la capacité à construire une pensée autonome et critique, apprendre à se connaître soi-même et s'ouvrir aux autres, intégrer les principes de la démocratie, d'égalité en droit et en dignité pour chacun, ainsi que les processus d'engagement dans la vie sociale et l'espace démocratique.

Conformément à un décret adopté l'année dernière, les élèves de l'enseignement officiel auront à l'avenir tous une heure de philosophie et de citoyenneté, en remplacement d'une des deux heures de morale ou religions dispensées jusqu'à présent.

Les élèves qui, conformément à un arrêt de la Cour Constitutionnelle rendu il y a un an, demanderont à être dispensés de cette seconde heure de morale ou religions pourront suivre une deuxième heure hebdomadaire de philosophie et citoyenneté. Le référentiel présenté lundi aux députés vaudra pour les deux heures du cours de philosophie et de citoyenneté. Il va à présent être décliné dans un programme de cours commun à tous les réseaux d'enseignement officiel

En savoir plus sur:

Nos partenaires