Les consommateurs aiment les produits locaux

12/06/18 à 15:25 - Mise à jour à 15:25

Source: Belga

Une étude menée par Dedicated à la demande de l'Agence wallonne pour la promotion d'une agriculture de qualité (Apaq-W) et présentée mardi fait le point sur l'image qu'ont les Belges à propos de leur agriculture.

Les consommateurs aiment les produits locaux

© iStock

Un échantillon de 1.401 personnes a été interrogé en Wallonie, en Flandre et à Bruxelles. Les Belges estiment que l'agriculture est importante pour l'alimentation et ont une image positive des agriculteurs qu'ils considèrent comme des hommes courageux qui pratiquent une activité difficile et peu rentable. La notion de produit de terroir est particulièrement valorisée par les consommateurs.

L'étude réalisée en janvier dernier montre que 77% des Belges pensent que l'agriculture est une source de base pour l'alimentation. L'influence de l'agriculture sur l'économie est reconnue par 66% des sondés mais ils ne sont que 39% à ressentir son impact sur la création d'emploi. Près de 48% des répondants estiment que l'agriculture sera à l'avenir plus respectueuse de l'environnement, et 71% attendent d'un produit agricole qu'il soit traité naturellement sans additifs chimiques.

En ce qui concerne les garanties de qualité, 69% des consommateurs valorisent le fait de connaitre la région d'origine d'un produit agricole et 62% déclarent préférer un produit acheté dans leur propre région. Il apparait qu'un produit du terroir certifié suscite des préférences nettement plus marquées (60%) qu'un label de qualité wallon ou que la mention "produit agricole wallon". Et si 39% des consommateurs belges achètent au moins occasionnellement des produits alimentaires chez les producteurs locaux, cette proportion grimpe à 49% en Wallonie.

"Les Wallons comprennent les évolutions du métier d'agriculteur et en connaissent la pénibilité. Ils ont confiance dans les produits locaux. Ce sont des chiffres importants, qui constituent des aides à la décision tant en matière de communication que d'orientation de l'agriculture pour le futur", a réagi le ministre wallon de l'Agriculture, René Collin.

Nos partenaires