Les conclusions de la commission "Buizingen"

02/02/11 à 16:34 - Mise à jour à 16:34

Source: Le Vif

La commission parlementaire spéciale sur la sécurité du rail a adopté ses conclusions, recommandations et son rapport final, à deux semaines du premier anniversaire de la catastrophe ferroviaire de Buizingen, qui a fait 18 morts le 15 février 2010.

Les conclusions de la commission "Buizingen"

© Belga

PS, CD&V, MR, Open Vld, Ecolo-Groen!, sp.a et cdH ont voté en faveur des 109 recommandations du rapport et de ses conclusions, qui dressent le bilan de trente années de gestion de la sécurité ferroviaire, marquées par des investissements et des projets non réalisés, ainsi que par plusieurs changements d'orientation stratégique.

La N-VA s'est abstenue lors des votes, malgré qu'elle soit parvenue à faire passer un amendement sur la désignation d'une "responsabilité partagée" par les pouvoirs publics et la SNCB dans le fait que, sur la période 1982-2010 étudiée, le niveau de sécurité du rail en Belgique n'a pas connu d'améliorations importantes.

Steven Vandeput (N-VA) a évoqué l'absence d'exigences suffisamment claires dans le rapport, des termes "vagues" en ce qui concerne le "management" des différentes entités du groupe SNCB. Il s'est dit aussi "très déçu" par l'absence d'identification "claire" de responsabilités.

Pour Linda Musin (PS), il s'agit là de formules choc non fondées, les recommandations reprenant à ses yeux des objectifs précis. Ronny Balcaen (Ecolo) estime que les amendements déposés par la N-VA auraient pu être discutés s'ils avaient été formulés plus tôt. "Mais la N-VA n'a pas intérêt à montrer qu'une institution fédérale fonctionne", a-t-il commenté.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires