Les colonies israéliennes pas illégales, selon un conseiller de Trump

27/10/16 à 03:10 - Mise à jour à 03:14

Source: Belga

(Belga) Un conseiller de Donald Trump a affirmé mercredi que les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée n'étaient pas illégales, une position partagée selon lui par le candidat républicain à la présidentielle américaine.

S'exprimant à l'AFP après un rassemblement de supporters de M. Trump à Jérusalem, David Friedman a affirmé que le candidat républicain était "profondément sceptique" sur les chances d'une solution à deux Etats pour parvenir à la fin du conflit israélo-palestinien. Interrogé pour savoir si le candidat républicain considérait, comme la droite dure israélienne, que la Cisjordanie occupée faisait partie d'Israël, M. Friedman n'a pas répondu directement. "Je ne pense pas qu'il (Donald Trump) considère les colonies comme illégales", a-t-il affirmé. L'administration du président Barack Obama a critiqué à de multiples reprises la politique de colonisation menée par le gouvernement de droite du Premier ministre Benjamin Netanyahu et soutenu qu'elle minait les chances de parvenir à une solution de deux Etats israélien et palestinien. La communauté internationale considère les colonies construites sur des terres occupées depuis un demi-siècle par Israël comme illégales. M. Friedman a affirmé que Donald Trump reconnaîtrait Jérusalem comme capitale d'Israël et y transférerait l'ambassade des Etats-Unis, actuellement installée à Tel-Aviv. La communauté internationale n'a jamais reconnu Jérusalem comme la capitale d'Israël. Lors de la rencontre qui a réuni environ 150 personnes, un bref message vidéo a été diffusé, dans lequel le candidat républicain affirme: "Ensemble (les Etats-Unis et Israël), nous ferons face aux ennemis, tel que l'Iran, qui sont déterminés à détruire Israël et son peule". (Belga)

Nos partenaires