Les citoyens wallons invités à s'exprimer sur les alternatives à l'expérimentation animale

22/11/16 à 14:05 - Mise à jour à 14:07

Source: Belga

(Belga) Chercheurs, citoyens et associations sont invités pour la première fois à s'exprimer sur les alternatives à l'expérimentation animale lors d'un colloque organisé à Namur mardi par l'université de Namur. Ce colloque fait suite à la décision du ministre wallon du Bien-être animal, Carlo Di Antonio, de mettre en place un groupe de réflexion autour des stratégies alternatives à l'expérimentation animale, rassemblant divers acteurs dont la société civile. Les pistes dégagées par ce groupe seront soumises notamment aux citoyens et permettront de soumettre un rapport final au ministre en vue de revoir la législation.

De nouvelles règles en matière de bien-être animal ont vu le jour ces dernières années, dont notamment l'interdiction d'élevage pour la fourrure, l'encadrement de la publicité visant la commercialisation d'animaux, le commerce d'animaux dans les lieux publics, etc. Carlo Di Antonio se concentre désormais sur la limitation des expériences sur les animaux, la stimulation des méthodes alternatives, le contrôle du respect des normes existantes ainsi qu'une meilleure transparence. C'est dans ce contexte qu'il a mis sur pied, en octobre 2015, un groupe de réflexion composé de chercheurs scientifiques, de membres du monde académique, du secteur de la protection animale, du secteur économique et de la société civile. "Des avancées doivent encore être accomplies en matière de transparence et d'information, ce qui permettrait d'apaiser de nombreuses craintes et de lever certaines croyances", a-t-il déclaré mardi à l'université. Le colloque s'organise autour de trois sessions d'information: la présentation par les chercheurs de méthodes alternatives innovantes développées en Wallonie, les aspects éthiques des méthodes alternatives ainsi qu'une table ronde. Au terme de la journée, les conclusions devraient aider le monde politique à ajouter des mesures liées à l'expérimentation animale au Code wallon du Bien-être animal, dont la mise en vigueur est prévue prochainement. L'objectif final de l'événement est également de "mettre sur pied une plateforme spécialisée sur les alternatives utiles à la Wallonie", a précisé le ministre. (Belga)

Nos partenaires