Les centrales nucléaires belges sont des sources électriques "aléatoires"

18/05/16 à 15:57 - Mise à jour à 15:57

Source: Belga

Les centrales nucléaires belges sont devenues des sources d'approvisionnement électriques "aléatoires", estime mercredi la Commission européenne dans ses recommandations socio-économiques adressées à la Belgique pour 2016 et 2017, et qui pointent notamment l'inadéquation entre la production nationale d'électricité et la sécurité d'approvisionnement en général.

Les centrales nucléaires belges sont des sources électriques "aléatoires"

© BELGA

"Soumises à des interruptions répétées, les installations nucléaires vieillissantes du pays sont devenues des sources d'approvisionnement aléatoires. Par ailleurs, les modifications régulières du calendrier de sortie du nucléaire ont créé un contexte peu propice aux décisions d'investissements à long terme. Cela se traduit par des importations accrues et par une sécurité d'approvisionnement de plus en plus déficiente", souligne l'exécutif européen. Si les risques d'approvisionnement ont diminué à court terme, les besoins en investissements à long terme restent considérables, ajoute-t-il.

Le pays doit se doter d'une nouvelle capacité de production nationale d'envergure et des interconnexions supplémentaires mais également de réseaux intelligents pour développer la gestion de la demande, estime encore la Commission. Elle précise qu'il convient "d'agir rapidement", étant donné la durée de mise en oeuvre des grands projets dans le secteur de l'énergie et le besoin pressant de capacités de remplacement au cours de la prochaine décennie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires