Les budgets francophones bouclés

06/03/12 à 06:31 - Mise à jour à 06:31

Source: Le Vif

Les ministres wallons et de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont bouclé leur ajustement budgétaire tout en attribuant le hall de sport haut niveau à Louvain-la-Neuve.

Les budgets francophones bouclés

© Belga

Les ministres wallons et de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont bouclé leur ajustement budgétaire dans la nuit de lundi à mardi à Namur un ajustement budgétaire de quelque 252 millions d'euros et attribué à Louvain-la-Neuve un hall de sports indoor de haut niveau pour un montant de près de 25 millions d'euros.

L'ajustement budgétaire, nécessité par la dégradation de la situation économique qui a vu les perspectives de croissance fondre de 1,6 pc en septembre, lors de la confection du budget, à 0,1 pc, vise à maintenir les deux entités sur la trajectoire du retour à l'équilibre en 2015.

Les ministres francophones ont entamé l'exercice lundi matin à Bruxelles, avant de l'interrompre dans l'après-midi pour assister aux commissions du parlement de la Fédération et le reprendre vers 19h30 à Namur. Ils ont terminé leurs travaux sept heures plus tard.

Les budgets intégraient déjà une provision de l'ordre de 23 millions d'euros permettant d'envisager une croissance négative jusqu'à -0,1 pc, a souligné le ministre du Budget des deux entités, André Antoine (cdH), à l'issue de cet exercice présenté comme historique dans son ampleur. Avant l'ajustement, le déficit 2012 était de 459 millions d'euros pour les deux entités.

"Nous avons sacralisé plusieurs dépenses, telles que la liaison automatique des salaires à l'index, le respect des accords (non-marchand, fonction publique, enseignement) et préservé l'enseignement, le Plan Marshall ainsi que les communes", a précisé le "grand argentier" francophone.

Comme prévu, l'essentiel de l'effort porte sur les crédits dits facultatifs (dépenses non obligatoires hors personnel), chaque ministre ayant été invité à participer à une réduction des frais d'études, de communication, etc.

Un blocage à 2 pc au lieu de 2,7 pc d'inflation pour les montants attribués par la Wallonie et la Fédération ainsi que des provisions de dettes déjà remboursées (16 millions d'euros) soutiennent cet effort. Des économies de quelque 30 millions d'euros ont aussi été réalisées en jouant sur le planning des travaux manquant toujours de certaines autorisations, et dont le paiement est reporté à 2013 voire 2014, sans remise en cause des projets. Environ 6 millions d'euros proviennent de non-remplacements sélectifs dans la fonction publique. Le tout représente quelque 236 millions d'euros de compressions de dépenses.

Enfin, environ 16 millions d'euros ont été trouvés concernant les étudiants étrangers, les fonds européens et les dividendes aéroportuaires. Un "geste de solidarité" a été posé envers Bruxelles, la Fédération couvrant 3,5 millions d'euros manquant à la Région-capitale pour les transports scolaires. Le gouvernement bruxellois s'était plaint de n'avoir pas été concerté par la Fédération lorsque celle-ci avait décidé de supprimer la diminution du tarif des abonnements scolaires.

Une autre décision attendue est tombée en marge de l'ajustement budgétaire, concernant le Centre sportif de haut niveau, pour lequel Liège et Louvain-la-Neuve restaient en lice. La nécessité budgétaire aura finalement réduit la décision à "l'essentiel", selon M. Antoine, à savoir un hall indoor de sport de haut niveau (principalement pour l'athlétisme) attribué à Louvain-la-Neuve pour quelque 25 millions d'euros, à charge pour les trois universités (ULB, UCL et ULg) de coordonner leurs activités.

LeVif.be avec Belga

Nos partenaires