Les Bruxellois constituent une part de moins en moins importante des recettes IPP

04/06/16 à 10:51 - Mise à jour à 10:51

Source: Belga

Le rendement de l'impôt des personnes physiques (IPP) de la population bruxelloise a chuté au cours des vingt dernières années, rapporte La Libre Belgique samedi.

Les Bruxellois constituent une part de moins en moins importante des recettes IPP

© BELGA

Alors que la moyenne de l'IPP par habitant bruxellois se situait 6,4% au-dessus de la moyenne nationale en 1994, celle-ci était à -20,6% l'année passée, selon les chiffres du SPF Finances.

Les rentrées en provenance de Wallonie sont, elles, restées relativement stables depuis vingt ans, c'est donc la Flandre qui contribue de plus en plus aux finances de l'État. Les impôts directs payés par les Flamands étaient ainsi supérieurs à la moyenne belge de 5,6% en 1994 et de 10,3% en 2015.

En savoir plus sur:

Nos partenaires