Les bourgmestres francophones donnent la priorité aux finances

11/10/12 à 16:11 - Mise à jour à 16:11

Source: Le Vif

Le Vif/L'Express a sondé les 262 bourgmestres wallons et leurs 19 homologues bruxellois sur leurs conditions de travail, leurs priorités, les difficultés les plus rencontrées au quotidien et les affinités qu'ils ont avec les autres partis.

Les bourgmestres francophones donnent la  priorité aux finances

© DR

50% d'entre eux (soit 139 sur 281) ont répondu au questionnaire (en ligne). Il en ressort essentiellement que les finances communales constituent leur préoccupation principale (67%) devant l'insécurité (55%) et l'environnement ou cadre de vie de leurs concitoyens (52,50%).

L'augmentation des dépenses obligatoires (26% des sondés) constitue leur plus grosse difficulté, devant la crise économique, le manque de recettes financières, la tutelle régionale et les décisions prises à l'échelon fédéral. Les bourgmestres avaient la possibilité de mentionner d'autres sources de difficultés que le sondage n'aurait pas évoquées. Le moins que l'on puisse dire est que la Région (wallonne ou bruxelloise) en prend pour son grade... Florilège :

"La jeunesse du code de la démocratie. Nous expérimentons et avons expérimenté ses faiblesses."
"La politisation régionale."
"Le clientélisme dans l'octroi des subsides régionaux."
"Le clientélisme de la région et de la Communauté française au niveau des subsides."
"L'extrême éparpillement des responsabilités au sein de l'administration régionale très tatillonne."
"L'attitude des représentants de l'opposition dans la vie privée ."
"Le manque d'intérêt de nos dirigeants régionaux pour les Communes de petite taille qui n'ont pas un parlementaire à leur tête."
"Difficultés de concertation avec les services de la police."
"Un surcroit d'exigence fédérale et régionale non accompagné de subsides de fonctionnement."
"Le statut du personnel communal qui coince les mandataires dans les sanctions à appliquer en cas de manquements. Toute remarque à certains titularisés déclenche de l'absentéisme couvert par certificat médical !"
"Une certaine presse régionale."
"Quelques citoyens qui se croient les défenseurs "des veuves et orphelins.""
"L'incivisme d'une partie de la population."
"L'administration régionale et plus particulièrement certains services ne respectant pas leurs compétences ou abusant de leur pouvoir."
"La répartition des subsides régionaux devrait être plus transparente et simplifiée."
"La façon dont la Région wallonne distribue les subventions."
"Diversité de la population et difficulté à créer de vrais liens avec les nouvelles populations trop enfermées dans leurs traditions et leurs milieux."
"Les procédures pour l'obtention des subsides. La lourdeur des procédures pour les marchés publics (aller-retour tutelle)."
"Le drame que constitue pour la Wallonie la présence d'Ecolo au Gouvernement wallon."
"Absence de concertation entre entités régionales et fédérales qui prennent les communes en tenaille (sans-abris, mobilité, pauvreté, logement...)."

Le Vif.be

Le dossier, le décodage et l'échantillon du sondage dans Le Vif/L'Express de cette semaine.

Nos partenaires