Les bourgmestres de Forest et Saint-Gilles "exaspérés" par la "non-gestion des prisons"

28/04/16 à 20:21 - Mise à jour à 20:21

Source: Belga

(Belga) Les bourgmestres de communes de Forest et Saint-Gilles, Marc-Jean Ghyssels et Charles Picqué, se disent jeudi soir "exaspérés par la non-gestion de la situation dramatique vécue dans les prisons", à l'origine, selon eux, du mouvement de grève actuel dans les établissements pénitentiaires.

Les bourgmestres de Forest et Saint-Gilles "exaspérés" par la "non-gestion des prisons"

Les bourgmestres de Forest et Saint-Gilles "exaspérés" par la "non-gestion des prisons" © BELGA

Ces grèves des gardiens ont déjà mobilisé "pas moins de 132 policiers locaux", appelés à suppléer les grévistes, selon les deux édiles. La mobilisation de ces agents locaux dans les prisons établies dans ces deux communes se ferait aux dépens de la protection des populations locales, alors que la Belgique vit toujours à un niveau 3 de menace terroriste. "Des opérations doivent être annulées, les policiers sont moins présents dans les quartiers et des enquêtes sont mises en standby", dénoncent MM. Ghyssels et Picqué dans un communiqué. Or, "le gouvernement fédéral n'a pris strictement aucune mesure structurelle visant à remédier à l'envoi de policiers locaux dans les prisons", ajoutent les deux bourgmestres socialistes pour qui "les économies linéaires imposées par le gouvernement fédéral à tous ses départements ont plus qu'atteint leurs limites". Ceux-ci réclament dès lors d'urgence des actes et des moyens structurels du gouvernement fédéral au bénéfice de la justice, la sécurité et les prisons. (Belga)

Nos partenaires