Les Bontinck père et fils réclament 40.000 euros aux combattants de Syrie

20/06/16 à 13:48 - Mise à jour à 13:48

Source: Belga

(Belga) Le tribunal correctionnel d'Anvers s'est penché lundi sur la question des intérêts civils dans le procès Sharia4Belgium. L'ancien combattant de Syrie Jejoen Bontinck et son père Dimitri réclament un dédommagement de 40.000 euros à onze combattants de Syrie.

Les Bontinck père et fils réclament 40.000 euros aux combattants de Syrie

Les Bontinck père et fils réclament 40.000 euros aux combattants de Syrie © BELGA

Les Bontinck s'étaient vus accorder au procès des montants de dédommagement provisoires de 5.000 euros pour Jejoen et d'un euro pour Dimitri. Les deux hommes ont entretemps chiffré leur préjudice et les sommes sont bien plus importantes. Jejoen réclame désormais 25.000 euros aux onze djihadistes qui l'ont détenu et torturé en Syrie. Son avocat a, en outre, demandé la désignation d'un expert, Jejoen souffrant toujours de séquelles psychiques. Dimitri voudrait, lui, se faire rembourser les frais payés pour rechercher son fils (billets d'avion, frais de téléphone, soins médicaux, etc...). Soit au total 15.000 euros. Les onze combattants font toujours défaut. Le plus connu d'entre-eux est Hicham Chaib, l'ancien bras droit de Fouad Belkacem, qui se trouve désormais à la tête de la police religieuse de la ville de Raqqa. La chance de le voir s'acquitter de ce dédommagement est pour ainsi dire inexistante. Les Bontinck ont encore la possibilité de s'adresser au Fonds d'indemnisation des victimes. Le tribunal décidera le 19 septembre du montant des dédommagements. (Belga)

Nos partenaires