Les Belges sont moins souvent, mais plus longtemps, en arrêt maladie

18/03/15 à 07:52 - Mise à jour à 07:50

Source: Belga

En 2014, les travailleurs se sont moins souvent portés malades que les années précédentes, ressort-il d'une étude menée par le prestataire de services RH Securex, dévoilée mercredi. Les absences sont cependant de plus en plus longues, un phénomène qui pourrait encore s'intensifier selon Securex.

Les Belges sont moins souvent, mais plus longtemps, en arrêt maladie

/ © iStock

Menée auprès de 25.000 employeurs pour 250.000 travailleurs, l'étude annuelle sur l'absentéisme dans le secteur privé de Securex révèle une forte diminution de la fréquence des absences pour cause de maladie (-8% par rapport à 2013). Avec une moyenne d'1,01 absence en 2014, le nombre de notifications de maladie par travailleur atteint son niveau le plus bas en huit ans, indique le prestataire de services RH. Le nombre d'absents est également en baisse de 4%, alors qu'on notait une progression permanente ces dernières années. En 2014, 51 travailleurs sur 100 ont été absents pendant au moins un jour. Si les taux d'absentéisme pour maladie de courte durée (moins d'un mois) et de longue durée (plus d'un an) - respectivement de 2,04% et 2,32% - sont restés stables en 2014, le taux d'absentéisme pour maladie de durée moyenne a connu une augmentation, passant de 1,86% en 2013 à 1,94% en 2014. La durée moyenne des absences ne cesse, elle non plus, d'augmenter, passant de 14,05 jours ouvrables en 2013 à 15,35 l'année dernière. Selon Securex, l'épidémie de grippe inhabituellement courte en 2014 peut expliquer la baisse du nombre d'absences. Le fait que les travailleurs continuent de plus en plus à travailler malgré une petite forme physique a également joué, tout comme la possibilité de faire du télétravail.

En savoir plus sur:

Nos partenaires