Les Belges pas opposés aux assurances basées sur leur comportement au volant

23/11/16 à 09:14 - Mise à jour à 09:16

Source: Belga

(Belga) Les Belges ne sont pas particulièrement opposés à partager les données sur leur comportement au volant avec les assureurs en échange de récompenses ou de meilleurs services, ressort-il d'une enquête menée par Deloitte, dont fait écho De Tijd mercredi.

Les Belges pas opposés aux assurances basées sur leur comportement au volant

Les Belges pas opposés aux assurances basées sur leur comportement au volant © BELGA

Selon le sondage effectué auprès de 15.000 consommateurs européens, dont 1.400 en Belgique, quatre Belges sur dix se déclarent prêts à partager ces données avec les assureurs, tandis qu'ils ne sont que trois sondés sur dix aux Pays-Bas et un sur quatre en Allemagne à y être favorables. Quatre Belges interrogés sur dix se disent par ailleurs "neutre" et deux sur dix affirment avoir "de fortes inquiétudes". "Ces résultats montrent que la Belgique représente un marché idéal pour tester les assurances basées sur les données télématiques", estime Deloitte. Ces dernières années, plusieurs compagnies d'assurance ont déjà proposé des primes calculées sur base du principe "pay how you drive", qui permet d'offrir des tarifs plus attractifs aux conducteurs prudents. Mais selon Deloitte, les compagnies d'assurance devraient coupler ces primes à davantage de récompenses ou de services complémentaires. "A la question de savoir ce que les Belges souhaitent en retour, l'assistance dépannage arrive en premier lieu, suivie par l'offre de carburant gratuit et d'une assistance automatique à distance", explique le directeur financier de Deloitte, Kasper Peters. (Belga)

Nos partenaires