Les Belges jettent chaque année 300 tonnes de poissons frais

16/01/14 à 07:38 - Mise à jour à 07:38

Source: Le Vif

Plus de 300 tonnes de poissons frais pris l'an dernier par les pêcheurs belges, ont été détruites ou broyées par manque d'intérêt des consommateurs. La Flandre souhaite promouvoir les espèces de poissons méconnues du grand public pour réduire ce gaspillage, peut-on lire jeudi dans De Standaard et Het Nieuwsblad.

Les Belges jettent chaque année 300 tonnes de poissons frais

© Reuters

En décembre 2013, plusieurs bateaux de pêche sont rentrés au port de Zeebrugge remplis de sébastes et de plies. "Nous avions au total 15.000 kilos" de poissons, explique l'armateur Jan Couwyzer. "Un poisson exceptionnel. Mais il n'a atterri sur aucune assiette."

Aucun poissonnier, supermarché ou entreprise n'a marqué le moindre intérêt pour ce poisson et personne n'a proposé un prix décent sur la criée. Résultat: l'énorme quantité de poisson frais a été broyée pour être transformée en farine de poisson ou en nourriture pour chiens et chats.

Selon M. Couwyzer, ce genre de situation survient de plus en plus souvent. "Il y a beaucoup de poissons dans la Mer du Nord, mais nous ne trouvons souvent aucun client pour notre pêche."

D'après le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V), qui est aussi compétent pour la Pêche, 306.000 kilos de poisson frais ont été retirés du marché l'an dernier. "Ce nombre augmente: de 192 tonnes en 2011 à 223 tonnes en 2012 et plus de 300 tonnes l'an dernier."

Cela concerne en priorité les espèces de poissons les moins connues, comme le tacaud, le rouget, la plie, la raie ou le congre.

Nos partenaires