Les Belges consacreront 2600 euros à leurs vacances

20/05/11 à 15:35 - Mise à jour à 15:35

Source: Le Vif

Parmi sept pays et malgré la crise, la Belgique est le pays qui consacre le plus gros budget à ses vacances.

Les Belges consacreront 2600 euros à leurs vacances

© EPA

Europ Assistance a réalisé une étude concernant le budget que consacrent les Européens à leur vacances. L'étude a été réalisée sur un échantillon de 3500 personnes et concerne les vacances de plus de quatre nuits consécutives (non professionnelles) passées en dehors du foyer entre juin et septembre 2011 inclus. Au total, sept pays ont été interviewés (500 personnes/pays), dont la Belgique.

Les vacances des Belges

Malgré la crise, 66% des Européens, dont 61% de Belges, sont nombreux à déclarer qu'ils partiront en vacances cet été. Les ménages Belges consacreraient même un budget moyen de 2605 euros à leurs vacances. Face à l'Italie, l'Espagne, l'Angleterre, l'Allemagne, la France et l'Autriche, c'est donc la Belgique qui prend la première place en terme de budget vacances. Notons d'ailleurs qu'en Belgique, le budget moyen des vacances augmente d'année en année. On note une augmentation du budget de 12%, soit 280 euros, de 2010 à 2011.

Lorsque les Belges quittent leur pays, ce n'est pas pour quelques jours mais, la plupart du temps, pour des voyages de deux semaines. Et pour la majorité d'entre eux vont se détendre à la mer. Leurs facteurs de sélections sont le climat et le risque d'attentats.

Les 5 destinations préférées des Belges

Les destinations les plus convoitées par les Belges sont la France (34%), l'Espagne (12%), l'Italie (11%), la Turquie (7%) et enfin, la Grèce (4%).

Flamands et francophones

Cette étude a également établi une comparaison entre les vacances des Flamands et celles des francophones. A peu de choses près, ce sont les francophones qui partent le plus en vacances : 63% contre 59% pour les Flamands. Ces derniers optent pour des vacances quelque peu différentes : les Flamands partent en vacances afin d'y trouver du repos (35%) tandis que les francophones optent pour la découverte (31%).

Sophie Lafon

Nos partenaires