Les avions de chasse allemands cloués au sol pour un problème de vis

07/10/16 à 11:49 - Mise à jour à 11:51

Source: Belga

(Belga) Près de la moitié des Tornado, les avions de combat de l'armée allemande engagés notamment dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI), sont cloués au sol en raison d'un problème de vis, a indiqué la Bundeswehr vendredi.

Les avions de chasse allemands cloués au sol pour un problème de vis

Les avions de chasse allemands cloués au sol pour un problème de vis © BELGA

Au total, 39 des 85 appareils que possède la Bundeswehr sont touchés par ce problème de vis au niveau du cockpit, parmi lesquels six qui sont stationnés sur la base militaire d'Incirlik, dans le sud de la Turquie, et qui participent à des missions de surveillance en Syrie dans le cadre de la coalition contre l'EI, a indiqué un porte-parole de la Bundeswehr, l'armée allemande, cité par l'agence de presse allemande DPA. L'avarie, détectée mercredi, affecte les versions les plus modernes des Tornado, les ASST A3. Il s'agit d'un problème de "vis desserrée" au niveau du pare-brise des appareils. Le porte-parole n'était pas en mesure de dire quand le problème allait être résolu. Ce nouvel incident vient s'ajouter à une série de pannes qui enfle depuis de nombreux mois et qui a valu de vives critiques à la Bundeswehr sur la qualité de ses équipements, à l'image des problèmes de précision du fusil d'assaut G36, qui a fait les gros titres de la presse allemande, avant d'être finalement remisé. Suite aux coupes financières dans le budget militaire de l'Allemagne depuis la réunification du pays en 1990 et la fin de la Guerre Froide, l'armée du pays a été régulièrement confrontés à des problèmes d'équipements obsolètes. Les Tornado avaient déjà connu plusieurs problèmes auparavant, comme en janvier dernier lorsque la presse avait révélé qu'un problème de lumière dans le cockpit gênait les pilotes lors des missions de nuit. Un porte-parole du ministère avait alors assuré que les vols de nuit n'étaient "actuellement pas nécessaires en Syrie" et que le déploiement des appareils était assuré "à 100%". (Belga)

Nos partenaires