Les autocars bientôt à 100 km/h sur les autoroutes

24/03/10 à 11:03 - Mise à jour à 11:03

Source: Le Vif

100km/h pour les autocars sur les autoroutes belges et permission de dépasser par temps de pluie. Telles sont les deux dernières mesures d'Etienne Schouppe visant à assouplir les règles pour les autocars. Elles entreront en vigueur avant l'été prochain.

Les autocars bientôt à 100 km/h sur les autoroutes

© Belga

Le secrétaire d'Etat à la Mobilité, Etienne Schouppe, veut assouplir les règles en matière de circulation pour les autocars. Dans un arrêté ministériel, il fait état de deux nouvelles mesures qui entreront en vigueur vers le mois d'avril ou de mai. Elles concernent une hausse de la vitesse maximale autorisée sur les autoroutes ainsi que la levée de l'interdiction de dépasser par temps de pluie.


Actuellement les autocaristes sont tenus de respecter les 90km/h sur les autoroutes belges, contre 100km/h en France, en Allemagne et aux Pays-Bas. D'ici l'été prochain, la limitation de vitesse augmentera de 10 km/h, "afin de se calquer sur la pratique européenne", explique Jan Pauwels, porte-parole de M. Schouppe.


"Ce principe appelé Tempo 100 est la vitesse maximale autorisée, uniforme partout en Europe. Cela fait plusieurs années que la fédération belge des exploitants d'autobus et d'autocars (FBAA) demandait d'adapter notre limitation à celle des pays voisins. La Belgique est un pays de passage, nous aurions tort de garder les 90km/ sur nos autoroutes alors que les autocars mettent à peine deux heures pour traverser le pays", poursuit-il.


Du côté de la FBAA, on se dit satisfait de "cette uniformisation sur système". Ces changements répondent aux principales demandes de la fédération. "Nos véhicules ont toujours été équipés pour maintenir cette vitesse des 100km/h. je ne vois pas pourquoi on a attendu si longtemps avant de s'adapter aux mesures européennes", explique Patrick Bois d'Enghien.


L'interdiction de dépasser par temps de pluie sera également bientôt supprimée, estimant que cette réglementation pose des problèmes pour la sécurité des chauffeurs et des passagers. Selon le porte-parole, "cette interdiction oblige l'autocariste à rester sur sa bande, entouré alors par de gros camions de 30 ou 40 tonnes. Cela n'est pas plus sécurisant pour le chauffeur."


Un autre changement a été proposé par le secrétaire d'Etat à la mobilité : la possibilité pour les autocars d'utiliser les bandes de bus. "Les bus ne sont pas omniprésents sur ces bandes. Nous envisageons cette mesure pour des raisons écologiques et économiques. Cela permettrait de dégager plus facilement les voies de circulation", ajoute Jan Pauwels.


Mais cette possibilité ne sera pas d'application dans toutes les régions. Pour rappel, l'Etat est compétent pour la réglementation. Les régions quant à elles, sont gestionnaires des routes. Il leur revient donc le choix d'appliquer ou non cette dernière mesure.


Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires