Les attaques de Down-Sec n'endommagent pas les sites

04/04/16 à 13:49 - Mise à jour à 13:49

Source: Belga

(Belga) Le collectif de pirates informatiques Down-Sec a multiplié les attaques contre des sites officiels ces derniers jours. Dimanche, il annonçait avoir mis hors service le site de la Région wallonne, en protestation contre la taxe kilométrique. Il a aussi attaqué les sites du SPF Intérieur, de l'AFCN, le gendarme du secteur nucléaire, et du Premier ministre. "Ce sont des attaques par déni de service, donc assez basiques", explique Olivier Bogaert, commissaire de la Computer Crime Unit de la police fédérale. Les sites ne sont pas endommagés, ajoute-t-il.

Les attaques de Down-Sec n'endommagent pas les sites

Les attaques de Down-Sec n'endommagent pas les sites © BELGA

Lors des attaques par déni de service, les pirates noient les serveurs des sites web de requêtes. "C'est comme un téléphoniste dont le téléphone n'arrête pas de sonner. A un moment, il ne peut plus répondre", explique Olivier Bogaert. Ceci signifie qu'il ne s'agit pas de piratage en tant que tel, les pirates n'entrent pas dans le site web et ne peuvent l'endommager. Le site est néanmoins temporairement hors service. Des techniques existent pour contrer ce genre d'attaques. "Il y a des processus de vérification. Quand vous allez sur certains sites, la page d'accueil ne s'affiche pas immédiatement et vous devez attendre quelques secondes avant d'y accéder. Le serveur vérifie en fait qu'il s'agit bien d'une requête associée à un particulier et non d'une requête pirate". Retrouver les pirates peut s'avérer compliqué, ils utilisent probablement des ordinateurs disséminés dans le monde ou utilisent des sites qui cachent leurs adresses IP. Cependant, cela n'est pas impossible. "Il y a toujours des traces. C'est comme le Petit Poucet qui dissémine ses cailloux. Il suffit de trouver un caillou pour remonter la trace. Comme dans toute enquête policière, il faut aussi compter sur la chance et les indiscrétions". Le commissaire a ajouté que la police dispose de techniques d'enquête particulières mais il n'a pas souhaité en dévoiler plus, afin d'assurer la bonne poursuite des investigations. (Belga)

Nos partenaires