Les antinucléaires interpellent Hollande, Merkel et Schulz

06/02/16 à 13:37 - Mise à jour à 13:37

Source: Belga

(Belga) Les antinucléaires alsaciens ont écrit à François Hollande, à Angela Merkel et au président du Parlement européen Martin Schulz. Ils leur demandent de "fermer" la centrale de Fessenheim et plusieurs sites en Europe, à la veille de leur rencontre à Strasbourg.

"L'accident nucléaire grave est toujours possible", estiment ces associations dans une lettre ouverte adressée aux dirigeants français, allemand et européen avant leur entrevue prévue dimanche à Strasbourg. Le courrier est signé par les associations Stop Fessenheim, Stop Transports-Halte au nucléaire, Alsace Nature, le "Comité pour la sauvegarde de Fessenheim et de la plaine du Rhin" (CSFR) et par un collectif de citoyens. Les antinucléaires soulignent que la question des réfugiés, qui sera au menu des discussions dimanche entre M. Hollande, la chancelière allemande et M. Schulz, ne doit pas occulter les fermetures des sites nucléaires européens. Hormis Fessenheim (Haut-Rhin), les militants demandent aux trois dirigeants d'arrêter "définitivement et tout de suite" les sites nucléaires de Doel et de Tihange (Belgique), et ceux de Beznau et Mühleberg (Suisse). (Belga)

Nos partenaires