Les agents pénitentiaires de Saint-Gilles rejettent à l'unanimité le protocole d'accord

09/05/16 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Source: Belga

(Belga) Les agents pénitentiaires de la prison de Saint-Gilles ont rejeté à l'unanimité le protocole d'accord du ministre de la Justice Koen Geens et ont voté en faveur de la poursuite du mouvement de grève lors d'une assemblée générale organisée lundi après-midi, a indiqué Helmut Van Hoorne, délégué syndical ACV.

Dès 13h00, environ 200 agents pénitentiaires se sont rassemblés à l'entrée de l'établissement. Parmi eux figuraient des membres du personnel des prisons d'Andenne, de Leuze, d'Ittre et de Forest. Un barrage filtrant a symboliquement été mis en place pour sensibiliser le personnel qui entrait travailler. "La situation est tendue à Saint-Gilles, avec la chaleur notamment", a remarqué Helmut Van Hoorne. "On travaille déjà dans des conditions difficiles. Avec la rationalisation, on aura encore moins de temps pour faire toutes les activités avec les détenus. A Saint-Gilles, on est à 10% en dessous du cadre prévu." La porte-parole de l'administration pénitentiaire Kathleen Van De Vijver a confirmé que l'armée a été envoyée lundi en matinée à la prison de Lantin et doit arriver dans l'après-midi aux prisons de Saint-Gilles et Forest. Elle n'est, pour l'instant, pas en mesure de préciser les effectifs mobilisés. A Saint-Gilles comme à Forest, les syndicalistes estiment que la contribution de militaires non formés au travail pénitentiaire est une ineptie. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos