Les agents de sécurité des transports peuvent demander l'identité des voyageurs

02/08/13 à 15:26 - Mise à jour à 15:26

Source: Le Vif

La SNCB a constaté une forte augmentation du nombre de rétentions pour cause de refus d'identification, indique-t-elle dans un communiqué commun avec la STIB.

Les agents de sécurité des transports peuvent demander l'identité des voyageurs

© Belga

"En 2012, il y en a eu 270 sur toute l'année alors que pour les six premiers mois de 2013 le nombre de rétentions est déjà de 480", indique Louis Maraite, porte-parole SNCB-Holding. Pour la STIB, si les chiffres ne sont pas connus, on note également une augmentation.

En 2012, la loi du 10 avril 1990, dite la 'Loi Tobback', concernant les prérogatives des agents de sécurité, a été modifiée. Depuis, le personnel de sécurité des transports publics peut contrôler l'identité des voyageurs. Les personnes sont d'ailleurs obligées de décliner leur identité à la demande de ces agents.

"Il semblerait que les gens ne soient pas au courant de cette modification", explique An Van Hamme, porte-parole de la STIB. "Il paraissait donc important de rappeler que les compétences des agents de sécurité des transports publics ont été élargies, et ce depuis un an déjà".

Une évaluation globale de la nouvelle législation sera effectuée en fin d'année.

En savoir plus sur:

Nos partenaires