Les agents de police effectuent trop peu d'exercices de tir

20/02/16 à 16:42 - Mise à jour à 16:42

Source: Belga

(Belga) De nombreux agents de police effectuent beaucoup trop peu d'exercices de tir, selon divers médias flamands. Certains ne peuvent même pas suivre une session d'entrainement par an, précise la chaîne VTM samedi dans son JT de la mi-journée. L'information avait déjà fait l'objet vendredi d'un article dans le quotidien De Tijd, qui indiquait que le ministre de l'Intérieur Jan Jambon reconnaissait l'existence du problème.

"Les membres opérationnels de la police n'ont pas toujours la possibilité de suivre les 4 sessions d'entrainement annuelles prévues. Dans certains cas extrêmes, ils n'en ont même aucune sur un an", avait indiqué le quotidien économique De Tijd vendredi, reprenant une partie des problèmes pointés par la cellule GSD (gevaar situatie/situation de danger) de la police fédérale. Le ministre de l'Intérieur a admis, dans une réponse à une question parlementaire à ce sujet, que l'infrastructure est notamment problématique: les stands de tirs sont trop peu nombreux (13 pour la police fédérale, dont 3 sont actuellement non opérationnels), parfois trop petits ou non-adaptés aux exercices pratiques de simulation, et ne permettant donc que des exercices techniques. Le ministre avait par ailleurs indiqué vouloir s'intéresser davantage à la qualité des formateurs. (Belga)

Nos partenaires