Les actions de la CGSLB perturbent le réseau Tec dans toutes les provinces wallonnes

03/05/16 à 07:49 - Mise à jour à 07:49

Source: Belga

(Belga) Les actions menées ce mardi par la CGSLB contre plusieurs mesures décidées par le gouvernement fédéral en marge de son contrôle budgétaire perturbent le réseau des bus Tec dans toutes les provinces de Wallonie, ressort-il du site internet infotec.be. Dans certains dépôts, moins de la moitié des bus sont sortis. Les Tec Liège-Verviers, Hainaut et Charleroi sont particulièrement touchés.

Les actions de la CGSLB perturbent le réseau Tec dans toutes les provinces wallonnes

Les actions de la CGSLB perturbent le réseau Tec dans toutes les provinces wallonnes © BELGA

Dans le Brabant wallon, environ 150 bus seront supprimés tout au long de la journée, d'après la liste publiée sur infotec.be. Sur le réseau des Tec-Charleroi, seuls 45% des bus sont sortis du dépôt de Jumet mardi matin, 50% du dépôt d'Anderlues et 80% du dépôt de Genson. La moitié des métros M1 et M2 roulent tandis que seul un départ toutes les 20 minutes est assuré sur la ligne M3 et un toutes les 15 minutes sur la ligne M4. Les Tec-Hainaut sont eux aussi fortement touchés. A peine 25% des voyages sont assurés depuis Eugies. De 70 à 75% des bus depuis Mons partent effectivement et 60% depuis les dépôts de la région du Centre. Dans le Hainaut occidental, les sociétés sous-traitantes assurent leurs services à 100%, contre 50% en régie. Dans la zone Liège-Verviers, 40% des services en moyenne sont assurés. La situation varie fortement d'un dépôt à l'autre, avec aucun trajet assuré depuis Oreye, Wanze et Verlaine, 10% depuis Rocourt, 15% depuis Jemeppe, 30% depuis Verviers et entre 31% et 57% ailleurs. Seul le dépôt d'Eupen est totalement épargné par les actions syndicales. Dans les provinces de Namur et Luxembourg, plus d'une centaine de bus sont supprimés d'après les projections qui avaient été avancées lundi après-midi par l'entreprise. (Belga)

Nos partenaires