Léopold III ou l'impossible "réhabilitation"

06/12/15 à 14:45 - Mise à jour à 14:45

Source: Le Vif/l'express

Le plus controversé des souverains belges sent toujours le soufre. Une entrevue avec Hitler, un remariage en pleine guerre : lourd passif. Dédouaner Léopold III est une cause perdue d'avance. Sa veuve Lilian de Rhéty s'y est égarée.

Gare : le feu couve toujours sous la cendre. Il suffirait de souffler sur la braise pour enflammer la polémique. Plus de trente ans après son décès, le personnage sent toujours le soufre. Son passif reste lourd, intact. Une rupture avec le gouvernement belge qui choisit l'exil à Londres pour poursuivre la lutte contre l'Allemagne nazie. Une entrevue avec Adolf Hitler à Berchtesgaden, en novembre 1940. Une attitude éminemment ambiguë à l'égard de la cause des Alliés. Last but not least : un remariage en pleine guerre avec Lilian Baels, qui ancre à jamais l'image du "prisonnier de guerre dans une cage dorée".
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires