Léopold II, le méchant de l'histoire

03/06/18 à 08:50 - Mise à jour à 08:53
Du Le Vif/L'Express du 24/05/18

L'entreprise coloniale léopoldienne inspire romanciers, auteurs de BD et metteurs en scène. Ils voient en Léopold II un monstre de cynisme, qui n'a en tête que le pillage du Congo.

Six ans après Congo. Une histoire, le best-seller de David Van Reybrouck (Actes Sud, 713 p.), sort une nouvelle fresque monumentale et tragique de la colonisation de l'Afrique centrale, Il est à toi ce beau pays, dernier roman de Jennifer Richard (Albin Michel, 756 p.). Points communs entre les deux ouvrages : ils comptent chacun plus de 700 pages et leur couverture est illustrée par une photo en clair-obscur de visage africain émergeant d'un fond noir. Dans le roman de l'auteure franco- américaine d'origine guadeloupéenne, Léopold II est qualifié de " saigneur du Congo ". Il apparaît comme un monstre de cynisme, qui prétend coloniser le coeur du continent noir pour éradiquer l'esclavage, alors qu'il n'a en tête que le pillage du pays, " théâtre d'un crime qui marque au fer rouge le xxe siècle " .
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires