Léopold II, la descente aux enfers

28/05/18 à 09:30 - Mise à jour à 09:31
Du Le Vif/L'Express du 24/05/18

La politique coloniale de Léopold II enflamme toujours plus les esprits. Vingt ans après la sortie du livre choc Les Fantômes du roi Léopold, le deuxième roi des Belges est devenu un roi maudit, jugé coupable de crime contre l'humanité. Jusqu'où ira le déboulonnage ? Et quel regard critique porter aujourd'hui sur le Congo léopoldien ?

Statues et bustes de Léopold II volés ou tagués, appels d'élus et de collectifs de la diaspora belgo-congolaise en faveur d'un débat national sur le passé colonial, sortie de romans et de BD centrés sur les atrocités commises au Congo au temps où il était la propriété personnelle du deuxième roi des Belges... La cause est entendue : le " roi bâtisseur " est désormais, en Belgique et à l'étranger, la figure emblématique des méfaits du colonialisme. Naguère considéré comme un chef d'Etat " visionnaire ", il est devenu le méchant de l'histoire, un roi maudit jugé coupable de crime contre l'humanité, au point d'écorner l'image de la Belgique à l'étranger.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires