Léopold II et la folie des grandeurs

11/10/15 à 09:15 - Mise à jour à 09:13

Source: Le Vif/l'express

Au niveau belge, c'est un géant. Urbaniste d'abord, bâtisseur ensuite, Léopold II est un entrepreneur insatiable désireux d'embellir le pays tout en glorifiant la fonction royale. Moderne par ses idées, classique par certains de ses goûts, il sera souvent précurseur. Et pourtant, il ne mourra pas populaire.

Le fondateur d'empire, le pharaon des Belges, le roi urbaniste, le géant... Les qualificatifs pleuvent et renvoient tous à la même idée de grandeur. Si Léopold II a voulu offrir à la Belgique une fenêtre sur le monde, il a aussi veillé à la rendre plus belle. Il est entré dans l'histoire du pays comme le roi bâtisseur : en matière de constructions, pas plus que son prédécesseur, aucun de ses successeurs n'arrivera à sa hauteur. Un mystère ? Pas vraiment. C'est certainement le fruit d'un contexte : sous son règne, la petite Belgique rayonne : elle est la troisième puissance exportatrice au monde ! Mais l'oeuvre créatrice du souverain tient davantage encore à l'étrange personnalité d'un personnage à part.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires