Le vote électronique dans l'oeil du cyclone en raison de problèmes informatiques

26/05/14 à 06:10 - Mise à jour à 06:10

Source: Le Vif

Plusieurs personnalités politiques s'interrogeaient lundi matin sur le maintien du vote électronique après les graves problèmes informatiques rencontrés à l'occasion de l'élection organisée dimanche, notamment à Bruxelles où les résultats finaux ne sont toujours pas connus.

Le vote électronique dans l'oeil du cyclone en raison de problèmes informatiques

© Belga

La sentence la plus cinglante a été formulée par le président des FDF: "Je crois que c'est la mort du vote électronique", a commenté Olivier Maingain interrogé lundi lors de la matinale de La Première (RTBF).

Dans les autres formations politiques, beaucoup déploraient aussi ces problèmes sans précédent.

Le co-président des Verts Olivier Deleuze s'est, sur la même antenne, dit favorable à un retour au vote papier pour les prochaines élections. Laurette Onkelinx (PS) et Charles Michel (MR) ont semblé abonder dans le même sens.

En raison de problèmes informatiques, on ne disposait lundi matin que de résultats encore partiels dans plusieurs circonscriptions, notamment en Région bruxelloise, mais aussi à Liège ou dans le Hainaut.

Ces avaries ne manqueront pas de relancer le débat sur l'opportunité du vote électronique, décrié pour son coût mais aussi les risques de fraude électorale.

Critiqués par le monde politique, ces ratés informatiques suscitaient également moult commentaires sur les réseaux sociaux, tantôt rageurs, tantôt sarcastiques.

Le traitement des votes reprendra lundi à 18h00 à Eupen

Le traitement des votes reprendra à Eupen lundi à 18h00 après avoir été interrompu dimanche en cours de soirée, a indiqué le président du bureau principal du canton d'Eupen, Rolf Lennertz.

Le traitement des votes, rendu impossible, entre autres dans les cantons d'Eupen et de Saint-Vith à la suite d'un important problème technique, reprendra lundi à 1800.

Selon M. Lennertz, qui préside le bureau principal du canton d'Eupen, le problème est intervenu au niveau des serveurs centraux. Il n'est pas spécifique à la Communauté germanophone, a-t-il précisé.

"Afin que les différents membres du bureau puissent être présents, nous reprendrons les opérations de traitement des votes à 18 heures, si le problème technique est résolu", a conclu M. Lennertz.

Nos partenaires