Le vote de mardi soir met en doute la viabilité d'une majorité MR-cdH

12/07/17 à 09:59 - Mise à jour à 10:01

Source: Belga

(Belga) Le vote-surprise, mardi soir en commission du parlement wallon, d'une proposition de décret Ecolo soutenue par le PS, grâce au ralliement de la députée cdH Isabelle Stommen, a renforcé au MR la conviction selon laquelle une majorité MR-cdH serait trop courte, entendait-on mercredi matin dans les couloirs du parlement wallon.

Ce vote sur l'instauration d'un quota de genre d'un tiers dans les collèges communaux et provinciaux, pour lequel la voix de Mme Stommen a forcé le MR et le cdH à négocier un texte commun avec le PS et Ecolo, "confirme ma conviction selon laquelle cette coalition MR-cdH est invivable", a confié un député MR à Belga. MR et cdH comptent 38 députés au parlement wallon, soit un de plus que la majorité qui se situe à 37,5. "Imaginez-vous: dès qu'un député de cette coalition voterait différemment, cela pousserait certainement des députés de l'autre parti à faire de même par mesure de rétorsion", commentait ce député réformateur. Pour un autre élu MR, le vote de mardi soir a en effet renforcé la conviction de ceux qui, au MR, jugent trop fragile une coalition entre les seuls partis d'Olivier Chastel et de Benoît Lutgen. Ce député insiste sur la nécessité d'avancer sur un paquet limité de mesures de gouvernance et de mesures socio-économiques avec une majorité plus large, mais rappelle aussi la méfiance dont fait l'objet le cdH après son coup de force du 19 juin. D'autres rappellent encore que deux députées au MR et au cdH sont enceintes et devraient donc faire défaut pendant une certaine période. Le cdH, le MR et Ecolo doivent se revoir jeudi pour s'accorder sur diverses mesures de bonne gouvernance, mais Ecolo a déjà fait savoir qu'un éventuel accord ne signifiait pas qu'il s'engagerait pour la formation de nouveaux gouvernements. (Belga)

Nos partenaires