Le Vlaams Belang offre... des canifs aux Bruxellois

26/05/11 à 11:16 - Mise à jour à 11:16

Source: Le Vif

Un toutes-boîtes émanant du Vlaams Belang et distribué depuis quelques jours dans chacune des 19 communes bruxelloise suscite l'indignation. Le document, qui lie notamment insécurité et immigration, propose également un mini-canif aux personnes qui répondraient au questionnaire qui y est joint, révèlent jeudi Le Soir et La Dernière Heure. Un "gadget symbolique", selon le parti.

Le Vlaams Belang offre... des canifs aux Bruxellois

© DR

Le document distribué par le Vlaams Belang évoque l'insécurité, les personnes qui profitent du système de santé belge, les violences domestiques, etc... des faits à chaque fois imputés aux immigrés. Le parti invite également les citoyens à s'exprimer sur leurs préoccupations en offrant aux participants qui rempliront le questionnaire un mini-canif estampillé VB.

Plusieurs bourgmestres et élus bruxellois ont chargé des avocats spécialisés d'étudier le document en vue de l'introduction d'une éventuelle plainte notamment.

La bourgmestre de Boitsfort, Martine Payfa, estime ainsi que le parti "se rend non seulement coupable de la distribution d'armes potentiellement dangereuses, mais on peut y voir également une incitation à la violence".

Un gadget symbolique ?

Le Vlaams Belang a qualifié de "gadget symbolique" le mini-canif qu'il a l'intention d'envoyer aux personnes qui répondront à son questionnaire sur l'insécurité.

Il s'agit d'un porte-clés de 4,5 centimètres comportant une lames de 2 centimètres, une lime à ongles et deux décapsuleurs.

"Le canif du VB, une arme prohibée ? Quelle blague!" a affirmé Filip Dewinter sur Twitter" en diffusant la photo du canif en question.

Quant à la plainte qu'envisagent de déposer des bourgmestres et élus bruxelloise, elle est, selon le parti extrémiste, "du niveau d'un vaudeville".

Maingain stigmatise la "justice du Far West" du VB

Le président du FDF, Olivier Maingain, a annoncé qu'il envisageait d'engager une procédure en responsabilité contre le Vlaams Belang. On y voit notamment une caricature de M. Maingain en leader nazi.

Par ailleurs, les bourgmestres FDF de Bruxelles porteront le débat devant la Conférence des bourgmestres. La meilleure solution serait que cette conférence demande au Centre pour l'Egalité des Chances d'entamer une procédure contre le Vlaams Belang, a indiqué le président du FDF Dans les couloirs du parlement.

"Il s'agit d'une incitation à la haine et à la violence", dit M. Maingain qui souligne que le Vlaams Belang invite à l'usage de "ce qui est tout de même un arme". "C'est une justice du Far West", dit-il.

Outre l'action que pourrait initier les bourgmestres, le président du FDF a demandé à son avocat d'examiner la possibilité d'entamer une procédure en responsabilité civile contre le Vlaams Belang pour obtenir un dédommagement pour la caricature publiée dans ce toutes-boîtes. "Je verserai ce que j'obtiendrai comme dédommagement à une association de défense des principes démocratiques", a encore précisé M. Maingain.

Celui-ci a aussi dit qu'il interrogera le ministre de la Justice, Stefaan De Clerck, pour lui demander s'il envisage d'utiliser son pouvoir d'injonction positive pour qu'on poursuive le Belang pour cette publication.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires