Le Vlaams Belang lance un site de dénonciation

10/04/12 à 11:23 - Mise à jour à 11:23

Source: Le Vif

Le Vlaams Belang a lancé mardi un site internet sur lequel les citoyens peuvent dénoncer des faits qui seraient liés à la présence d'illégaux: abus de sécurité sociale, travail au noir ou criminalité. Le Centre pour l'égalité des chances a fermement condamné cette initiative qu'il juge illégale et qu'il compare aux pratiques des nazis.

Le Vlaams Belang lance un site de dénonciation

© Belga

Le parti extrémiste flamand s'inspire du politicien d'extrême-droite néerlandais Geert Wilders et de son parti, le PVV (Partij Voor de Vrijheid), qui ont ouvert un point de signalement destiné à rassembler des plaintes visant des personnes originaires d'Europe de l'est et d'Europe centrale. L'initiative avait suscité un véritable tollé non seulement aux Pays-Bas, mais aussi au sein de l'Union européenne, et avait été condamnée par le parlement européen.

La figure de proue anversoise du Vlaams Belang, Filip Dewinter, a justifié le lancement de ce site par la présence de "dizaines de milliers d'illégaux" dans les grandes villes de Belgique et les problèmes qu'elle provoque. Les faits mentionnés seront communiqués à la police, a-t-il précisé.

Parfaitement illégal

"Ce point de signalement est parfaitement illégal, M. Dewinter le sait bien. Il veut choquer et provoquer", a souligné le directeur du Centre pour l'égalité des chances et de lutte contre le racisme, Jozef De Witte, sur les ondes de Radio 1. Selon lui, cette initiative rappelle furieusement celles qu'ont prises les nazis dans les années 1930 ou la Stasi en Allemagne de l'Est.

Avec Belga

Nos partenaires