Le visage de Philippe bientôt mis à toutes les sauces

04/07/13 à 09:21 - Mise à jour à 09:21

Source: Le Vif

A chaque règne l'effigie de son souverain. Timbres, pièces de monnaie, portraits dans les lieux publics seront bientôt à l'effigie du nouveau roi Philippe.

Le visage de Philippe bientôt mis à toutes les sauces

© Delacre

Même si BPost n'a pas encore communiqué sur le sujet, un timbre-poste à l'effigie de Philippe devrait être mis en circulation peu après sa prestation de serment. Pour les 20 ans de règne d'Albert II, un timbre-poste commémoratif avait été émis le 24 juin. Un nouveau sera-t-il proposé à la vente ? A moins que BPost n'opte, comme lors de l'abdication cette année de la reine Beatrix des Pays-Bas, pour une illustration conjointe d'Albert II et Philippe. Ce sera à la commission philatélique de faire des propositions, et aux intéressés de donner leur avis.

Il s'agira également de changer les portraits dans tous les lieux publics comme les maisons communales, les tribunaux ou encore les ambassades belges à l'étranger. Dans certaines communes dirigées par des bourgmestres N-VA telles que Asse et Denderleeuw en Flandre, la question ne se pose pas : elles avaient déjà remisé dans les caves les portraits royaux... Peu probable, donc, qu'elles mettent leurs successeurs à l'honneur.

Pour la monnaie, le portrait de Philippe devrait remplacer celui d'Albert II lors de la prochaine émission de pièces en euros par la Monnaie royale (et mises en circulation par la Banque nationale de Belgique). En 1993, la question se posait différemment, le roi apparaissant sur certains billets en francs belges et en filigrane sur chacun d'eux. Ce n'est plus le cas avec les billets en euros. Mais comme en 1993, des médailles commémoratives devraient être proposées au public par la Monnaie royale, sans compter les initiatives privées qui verront certainement le jour.

A l'instar d'Albert II qui, durant son règne, a notamment donné son nom à un boulevard à Bruxelles, le nom de Philippe pourrait être accolé à un ou plusieurs édifices publics : stade, avenue, espace vert, école...

Enfin, l'"Infoshop Belgium", centre d'information de la Belgique fédérale, s'apprête à opérer un lifting de son catalogue de vente en ligne, où l'on trouve autant des portraits (toutes tailles) des souverains que des ouvrages sur la monarchie. A deux mois de la rentrée, les éditeurs scolaires tenteront sans aucun doute d'insérer dans les manuels cette nouvelle page de l'histoire de Belgique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires