Le Venezuela accuse les Etats-Unis d'avoir espionné le sommet des Non-Alignés

21/09/16 à 01:29 - Mise à jour à 01:32

Source: Belga

(Belga) Le Venezuela a accusé mardi les Etats-Unis d'avoir utilisé un avion pour espionner le sommet des pays Non-Alignés qui s'est terminé dimanche sur l'île Margarita, dans le nord du pays.

Le Venezuela accuse les Etats-Unis d'avoir espionné le sommet des Non-Alignés

Le Venezuela accuse les Etats-Unis d'avoir espionné le sommet des Non-Alignés © BELGA

"Nous savons qu'un aéronef militaire est passé à 130 milles nautiques de l'île Margarita pour recueillir des informations, et (s'adonner à des activités) de renseignement sur le déroulement du sommet", a déclaré le ministre de la Défense, le général Vladimir Padrino Lopez. Un avion de modèle Dash 8, "capable de recueillir de l'information quasiment en temps réel", a survolé vendredi et samedi une zone jouxtant l'espace aérien vénézuélien, a-t-il précisé lors de cette déclaration publique. Il a ajouté que ces deux vols violent "de manière flagrante les normes internationales", car les pilotes n'ont pas fait état de leur activité auprès du centre de contrôle militaire vénézuélien, basé à Maiquetia (nord). "Nos avions de chasse, commandés par le président (Nicolas Maduro), ont décollé et intercepté l'aéronef, qui a accepté de rentrer à sa base d'origine", située sur l'île de Curaçao, a-t-il encore indiqué. Le ministre vénézuélien a souligné que son gouvernement interprétait ces incidents comme des "actes de provocation" qui "sous-estiment" la capacité de réponse de son pays. Le Venezuela, pays isolé sur le plan international, a repris la présidence du Mouvement des Non-Alignés pour trois ans alors qu'il traverse une grave crise politique et économique. Caracas n'a pas précisé combien de pays, sur les 120 membres constituant le Mouvement, étaient représentés pour ce 17e sommet. Mais les délégués présents ont approuvé un document final de quelque 190 pages, appelant à la non-ingérence, à la paix et à la coopération, et mentionnant les inquiétudes du Mouvement pour la situation au Venezuela ainsi que d'autres pays en guerre. (Belga)

Nos partenaires