Le Vatican s'apprête à ouvrir ses archives sur la dictature en Argentine

23/03/16 à 13:59 - Mise à jour à 13:59

Source: Belga

(Belga) Le Vatican s'apprête à ouvrir ses archives sur la période de la dictature en Argentine (1976/83), qui pourrait apporter de nouveaux témoignages et des éclaircissements sur les disparus, a annoncé mercredi le porte-parole du Saint-Siège.

Le travail de catalogage des archives, indispensable à leur ouverture, "se poursuit normalement et pourrait être achevé dans les prochains mois", a expliqué le père Federico Lombardi. "Après, il faudra étudier les temps et les conditions" pour la consultation de ces archives "en accord avec la conférence épiscopale argentine", a-t-il ajouté. "Nous essayons cependant dès à présent de répondre à des demandes spécifiques concernant des questions particulières de caractère judiciaire ou humanitaire", a précisé le porte-parole. Jeudi, l'Argentine doit commémorer le 40ème anniversaire du coup d'Etat qui avait porté au pouvoir la junte. Les archives du Vatican contiennent en particulier les compte-rendus des nonces en poste à Buenos Aires sur les positions des évêques, la politique de la junte, les procédures judiciaires, les arrestations, les disparitions... Les évêques argentins ont été divisés face à la dictature, bon nombre d'entre eux soutenant le pouvoir militaire, en opposition à une frange d'extrême gauche du clergé. Jorge Bergoglio, qui n'était pas encore évêque, a pour sa part cherché à garder ses distances avec la junte. Selon des témoignages apparus après son élection à Rome, il s'est efforcé d'aider des dissidents, religieux ou non. Quelque 30.000 personnes ont disparu pendant la dictature et leurs proches, parmi lesquels les grandes-mères de la place de Mai, souhaitent que le pape argentin les aide à faire la lumière sur leur sort. (Belga)

Nos partenaires