Le très obscur article 81 ou les contrats secrets entre l'industrie pharmaceutique et l'Etat

07/08/18 à 11:20 - Mise à jour à 11:45

Source: De Morgen

Pendant près d'une décennie, notre gouvernement a conclu des contrats secrets avec des sociétés pharmaceutiques concernant de nouveaux médicaments particulièrement coûteux dit De Morgen qui fait le point sur la question.

Il existe dans notre pays la possibilité pour les malades de se faire rembourser certains médicaments novateurs, mais forcément très cher. Et ce même s'il n'y a que peu de preuves de l'efficacité du traitement ou que le rapport coût-bénéfice soit incertain. Ce système de remboursement est appelé "convention article 81". Un système opaque qui existe depuis 2010 et qui, à la base, devait permettre aux patients d'obtenir plus rapidement un traitement. Les prix de ces médicaments sont négociés entre les firmes pharmaceutiques et le gouvernement, puis fixés dans des conventions ultras confidentielles. Un tel contrat est censé être un accord temporaire avec lequel le ministre impose des conditions supplémentaires à l'entreprise pharmaceutique ou demande une réduction. En échange, un remboursement conditionnel a lieu et est évalué après deux ou trois ans.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires