Le très attendu procès de Laurent Gbagbo s'est ouvert devant la CPI

28/01/16 à 10:20 - Mise à jour à 10:20

Source: Belga

(Belga) Le très attendu procès pour crimes contre l'humanité de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo s'est ouvert jeudi devant la Cour pénale internationale, cinq ans après des violences postélectorales qui ont déchiré une Côte d'Ivoire toujours en quête de "vérité".

L'audience s'est ouverte à 09h35 (08h35 GMT). Souriant, M. Gbagbo, 70 ans, était vêtu d'un costume bleu et semblait détendu. Il est le premier ex-chef d'Etat poursuivi par la CPI. Lui et son co-accusé Charles Blé Goudé, 44 ans, ancien chef de milice, doivent répondre de crimes contre l'humanité: meurtres, viols, actes inhumains et persécutions. Ils sont poursuivis pour leur rôle dans la crise née du refus de M. Gbagbo de céder le pouvoir à Alassane Ouattara, reconnu vainqueur notamment par les Etats-Unis et l'Union européenne, à l'issue de l'élection présidentielle de fin 2010. Les violences avaient fait plus de 3.000 morts en cinq mois, transformant certaines zones du premier producteur mondial de cacao, moteur économique de l'Afrique de l'Ouest, en champ de bataille. M. Gbagbo avait finalement été arrêté en avril 2011 dans le palais présidentiel après plusieurs jours de bombardements de la force française Licorne. Les accusés devront plaider coupable ou non coupable avant que la procureure Fatou Bensouda ne prenne la parole. Suivront dans l'après-midi les représentants des 726 victimes admises aux procédures, puis, vraisemblablement vendredi, la défense. Quelques centaines de partisans de l'ex-président ont fait le déplacement, et chantaient jeudi matin leur soutien devant la bâtiment de la CPI, arborant des écharpes, chapeaux et autres apparats aux couleurs de la Côte d'Ivoire: vert, blanc et orange. (Belga)

Nos partenaires