Le travail reprendra mardi à 06h00 du matin à la prison de Mons

28/12/15 à 15:13 - Mise à jour à 15:13

Source: Belga

(Belga) L'assemblée générale du personnel de la prison de Mons a voté lundi la reprise du travail dès ce mardi à 06h00 du matin (et non 10h00 comme initialement annoncé). Une réorganisation du travail est envisagée d'ici la fin janvier.

La grève des agents pénitentiaires de la prison de Mons, lancée le 18 décembre dernier, se terminera mardi à 06h00 après la décision de l'assemblée générale du personnel de la prison de reprendre le travail. "Deux raisons ont poussé à la reprise du travail dès ce mardi", a indiqué Michel Strady de la CGSP Amio. "L'aspect financier devient difficile pour les grévistes depuis le début du mouvement. Par ailleurs, le directeur de la prison a assuré aux travailleurs qu'il allait revoir complètement l'organisation du travail à Mons, d'ici la fin janvier. La méthodologie sera ainsi revue dans le but d'une rationalisation maximale des tâches du personnel, le tout pour une meilleure sécurité des agents." Aucun nouveau préavis de grève n'a été déposé par les syndicats de la prison de Mons. "Nous attendons la réunion du comité national justice de la CGSP qui se tiendra le 11 janvier", a ajouté Michel Strady. Du côté de la direction de la prison de Mons, on veut accélérer le processus de réorganisation du travail. "Nous allons revisiter l'organigramme général de la prison pour s'assurer, par exemple, que des choses qui se font de façon simultanée puissent se dérouler plus harmonieusement tout en garantissant la sécurité des agents", a indiqué Axel Piers, directeur de la prison de Mons. "De nouvelles choses sont certes venues s'ajouter dans le travail au quotidien sans forcément repenser au rythme général du travail. Nous parlons donc d'une rationalisation du travail qui me semble indispensable et qui est de toute façon en cours dans toutes les prisons. Nous devions y travailler à Mons pour mars-avril 2016, nous allons simplement accélérer ce processus pour la fin janvier. Cette réorganisation du travail est essentielle quand nous savons que notre cadre normal à Mons est de 237 agents alors que nous n'en disposons que de 213 actuellement. Et cette situation ne devrait pas évoluer si on considère l'option politique qui reste aux économies budgétaires", a conclu le directeur de la prison de Mons. (Belga)

Nos partenaires