Le transfert intra-européen des demandeurs d'asile reste largement lettre morte

12/06/18 à 07:48 - Mise à jour à 07:48

Source: Belga

La Belgique renvoie un demandeur d'asile sur cinq dans le pays par où il est rentré dans l'Union européenne, rapporte De Tijd mardi, sur base des nouveaux chiffres de 2017 de l'Office des étrangers.

Le transfert intra-européen des demandeurs d'asile reste largement lettre morte

© Belga

La Belgique a soumis 5.346 demandes à d'autres pays européens l'année dernière pour leur envoyer des demandeurs d'asile en accord avec les règles de Dublin. Ce règlement européen stipule que les Etats membres de l'UE peuvent renvoyer des demandeurs d'asile vers une autre Etat membre où ils ont d'abord été enregistrés.

Dans 1.054 cas, un transfert a été opéré. 3.882 décisions positives ont été reçues, mais seulement un tiers ont donné lieu à un renvoi effectif. Ces personnes sont détenues dans un centre fermé avant d'être expulsées. En raison du manque d'espace, tous les demandeurs d'asile ne peuvent pas être placés dans un centre fermé et reçoivent donc ordre de s'inscrire à une adresse étrangère pour une certaine date.

Il en résulte souvent que les demandeurs d'asile basculent alors dans la clandestinité.

La Belgique a pour sa part reçu à nouveau 661 demandeurs d'asile sur un total de 4.118 demandes émises depuis des autres pays, soit moins de 2 sur 10.

Nos partenaires