Le tram de l'aéroport prend du retard

06/03/18 à 14:02 - Mise à jour à 14:02

Source: Belga

Les trams prévus de Bruxelles-Nord à l'aéroport et de Bruxelles à Willebroek encourent de sérieux retards. L'échéance de 2020 n'est plus atteignable, et aucun nouvel agenda n'est communiqué.

Le tram de l'aéroport prend du retard

© Belga

Bruxelles et la Flandre luttent pour trouver un accord pour la partie se trouvant sur le territoire de la région bruxelloise. Le dossier serait à l'arrêt en raison des désaccords entre les deux régions notamment sur les routes des avions, écrit le Tijd mardi.

La Flandre projette depuis longtemps une série de liaisons en tram dans et autour de Bruxelles et vers l'aéroport de Zaventem. Elle vise trois lignes: un tram de l'aéroport de Bruxelles-Nord à Brussels Airport, un tram vers Willebroek le long de l'A12 et un "tram du Ring" de Jette à Zaventem. L'objectif de départ était d'avoir les permis nécessaires en 2017 et de mettre les premiers trams en circulation en 2020.

Mais cette échéance n'est plus réaliste pour le tram de l'aéroport et le tram de l'A12, selon le Tijd. Toutes les procédures de permis ne sont pas encore bouclées et les travaux prendront encore des années. Pour le tram de l'aéroport, il faudrait encore trois ans, pour le tram le long de l'A12 cinq ans. Il y a donc du retard sur le programme initial, et personne n'ose donner un nouveau calendrier.

Un des principaux obstacles est la collaboration entre Bruxelles et la Flandre. Les deux trams doivent, pour la dernière partie de leur trajet, utiliser les rails de la société de transports bruxelloise Stib. Les discussions techniques se passent relativement bien, mais il faut aussi un accord politique entre les deux régions. La concertation entre les cabinets du ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA) et son homologue bruxellois Pascal Smet (sp.a) est restée longtemps lettre morte en raison des différends sur les routes des avions notamment.

Le financement est une deuxième pomme de discorde. Le tram de l'aéroport coûte environ 100 millions d'euros, et celui le long de l'A12 400 millions d'euros. Le gouvernement flamand n'a pas encore prévu de budget pour cela.

Le troisième projet, quant à lui, est en voie de finalisation - en partie parce qu'on ne parle plus d'un vrai tram. Pour le tram du Ring, qui relie le Heysel à l'aéroport via Vilvorde, un trambus a été privilégié. Quelques petits travaux d'adaptation commenceront cette année, de sorte que le trambus puisse commencer à rouler au printemps 2019.

Le parti d'opposition Groen déplore les retards dans deux des trois projets. "Le Ring de Bruxelles est à l'arrêt et le reste du réseau routier de la périphérie est également saturé. Les investissements dans les transports publics sont absolument nécessaires. Ben Weyts est ministre de la Mobilité, mais aussi de la Périphérie. Il est choquant qu'avec sa double casquette, il ne puisse pas réaliser les investissements nécessaires", a réagi la députée flamande An Moerenhout.

Nos partenaires