Le torchon brûle au PP

26/01/11 à 19:25 - Mise à jour à 19:25

Source: Le Vif

Le torchon brûle toujours entre l'unique député du Parti populaire (PP), Laurent Louis, et son président, Michaël Modrikamen.

Le torchon brûle au PP

© Belga

Dans un communiqué diffusé mercredi, le premier a annoncé le dépôt d'une plainte contre sa propre collaboratrice Sophie Collignon qu'il a accusée de ne plus travailler pour lui et de se livrer à une campagne de calomnie à son égard, par presse interposée, avec l'appui de la présidence du PP.

"En cinq mois, je reconnais avoir dû lui envoyer un certain nombre de mails ou de SMS lui demandant de bien vouloir respecter son contrat de travail mais de là à parler, comme elle l'entend d'harcèlement moral, il y a un pas que l'on ne peut franchir. Demander à un employé de faire son travail, est-ce du harcèlement? Je ne parlerai même pas des accusations de harcèlement sexuel reprises dans le Soir et la DH puisque l'intéressée elle-même a reconnu devant le bureau politique du lundi 24 janvier qu'il n'en n'avait jamais été question", souligne notamment M. Louis dans ce communiqué.

Toujours selon ce texte, depuis qu'il a informé le président et le vice-président du dépôt de cette plainte, ceux-ci tentent de lui faire signer une convention dans laquelle il renoncerait à certaines demandes légitimes en terme de gestion, de financement et d'organisation du parti en échange de la fin de la campagne de diffamation et de la levée de la plainte administrative introduite par Sophie Collignon à l'auditorat du travail pour harcèlement moral.

Pour M. Louis, ces pratiques sont "scandaleuses et inadmissibles". Le député conclut qu'il fera appel à un avocat de ce dossier afin que son "honneur soit rétabli comme il se doit".

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires