Le TEC de Mons paralysé par une grève

23/08/13 à 07:32 - Mise à jour à 07:32

Source: Le Vif

Les conducteurs de bus TEC sont partis en grève vendredi après qu'un d'entre deux ait été pris à partie par un passager jeudi sur une ligne de l'IntraMuros de Mons. La paralysie du transport par bus est presque totale à Mons ainsi que sur les lignes vers Soignies et vers le Borinage.

Le TEC de Mons paralysé par une grève

© Belga

Le dépôt TEC de Mons est en grande partie à l'arrêt depuis vendredi matin à la suite du mécontentement des chauffeurs. Un piquet de grève, initialement installé, a certes été levé mais seuls deux bus sont sortis. La circulation des bus sera donc fortement perturbée vendredi vers Soignies, vers le Borinage et partiellement vers La Louvière. Les lignes de Mons vers Saint-Ghislain et vers les Hauts-Pays, alimentées par le dépôt d'Eugies, ne sont par contre pas touchées.

Cette action spontanée des conducteurs de bus TEC fait suite à une altercation survenue jeudi après-midi dans le centre-ville de Mons à bord d'un bus d'une ligne de l'IntraMuros.

Selon la porte-parole du TEC, un passager proférait des propos racistes et agressait verbalement les autres passagers. Le conducteur d'autobus lui a demandé d'arrêter mais l'individu s'en est alors pris à lui en l'insultant et le "bousculant". Les contrôleurs sont immédiatement intervenus pour gérer la situation.

La direction a de son côté renforcé la surveillance du réseau urbain pour le reste de la journée de jeudi et les bus de l'IntraMuros sont rentrés au dépôt en fin d'après-midi au lieu de 21h00. Il était prévu qu'ils sortent une heure plus tard vendredi (08h00 au lieu de 07h00) mais les conducteurs ont décidé spontanément d'accentuer largement leur mouvement.

D'autres incidents sur l'IntraMuros montois et à La Louvière avaient déjà provoqué une grève des chauffeurs du TEC le 9 août dernier.

La direction du TEC a programmé une réunion avec les trois syndicats lundi matin pour notamment aborder le problème de l'insécurité à bord des bus.

En savoir plus sur:

Nos partenaires