Le système anti-missile Patriot saoudien a eu des ratés, s'inquiètent des experts US

04/12/17 à 21:03 - Mise à jour à 21:04

Source: Belga

(Belga) Le système anti-missile Patriot déclenché le mois dernier par l'Arabie saoudite pour intercepter un missile balistique a échoué à en détruire l'ogive, qui a explosé sur l'aéroport de Ryad contrairement aux affirmations du régime, selon des experts américains cités lundi par le New York Times.

Selon ces experts basés pour la plupart au Middlebury Institute of International Studies à Monterey, en Californie, l'Arabie saoudite a lancé cinq intercepteurs du système anti-missile américain. Or soit ils ont touché l'arrière du missile, laissant intacte l'ogive qui a poursuivi sa course, soit ils l'ont manqué totalement et le missile s'est cassé en deux tout seul. "Les gouvernements mentent au sujet de l'efficacité de ces systèmes. Ou alors ils sont mal informés", a commenté Jeffrey Lewis, un expert du Middlebury Institute qui a dirigé cette étude et en a livré les conclusions au New York Times. "Cela devrait nous terrifier", a-t-il ajouté, alors que la question de l'efficacité du bouclier anti-missile américain revient au centre des préoccupations face à la menace nord-coréenne. Pour leur enquête, les experts ont étudié des vidéos publiées par des habitants de Ryad sur les réseaux sociaux le 4 novembre, date à laquelle des responsables saoudiens ont annoncé avoir intercepté et détruit un missile balistique qui provenait du Yémen en guerre. Les rebelles yéménites Houthis, accusés d'être soutenus par l'Iran, ont revendiqué avoir lancé le missile d'environ 750 kilomètres pour viser l'aéroport. L'Iran a démenti toute implication. Une des vidéos, visibles sur le site du journal, montre des débris métalliques tombés sur un parking près d'une école dans le centre de Ryad. Un autre est tombé sur le terre-plein central d'une large avenue. Les morceaux posés côte à côte montrent que les débris tombés sur le centre-ville provenaient du lanceur mais l'ogive elle-même, la tête explosive du missile, manquait. Au même moment, des internautes ont publié des vidéos tournées à l'aéroport de Ryad. Des passagers en attente racontent avoir entendu une explosion et que des véhicules de secours se dirigent vers une colonne de fumée d'une taille similaire à celle laissée par une explosion de missile photographiée en Syrie. Laura Grego, une experte de l'organisation américaine Union de scientifiques inquiets, s'est alarmée du fait que cinq intercepteurs aient été tirés en vain. "On tire à cinq reprises contre ce missile et on rate à chaque fois? C'est choquant", a-t-elle déclaré. "C'est choquant parce que ce système est censé être efficace". Interrogé sur cette publication, le Pentagone s'est refusé à tout commentaire. Selon le quotidien, Ryad a fait de même. (Belga)

Nos partenaires